10 avril 2020

Covid-19 : Comment le secteur des études peut-il rebondir ?


Enquêtes & études Voir toutes nos actualités

On le sait, nous allons au devant d’une crise qui risque de ralentir toute l’activité économique. Le secteur des études ne sera pas épargné. Certains projets sont d’ores et déjà décalés, les budgets non prioritaires vont fondre comme neige au soleil. On se pose des questions. Est-ce bien le moment de lancer une étude ? Les citoyens et consommateurs ont-ils la tête à ça ? Quels dispositifs faut-il privilégier pour remplacer le face à face ?…

Compte tenu de notre expérience autour du recueil de données dans des contextes particuliers, nous tentons dans cet article d’apporter quelques éléments de réponse.

Faut-il continuer à lancer des études ?

Bien entendu, il n’est pas envisageable de maintenir les études en face à face en période de confinement, qu’elles soient Quanti ou Quali. Mais il n’y a aucune raison de se priver de la mise en place d’enquêtes en ligne, y compris de grande ampleur !

Les taux de réponse se maintiennent

Comme l’explique notre partenaire Kantar dans ce document, les taux de réponse aux enquêtes online n’ont pas diminué depuis le début du confinement.

Selon un sondage récent mené auprès des membres du panel LifePoints, 95 % d’entre eux trouvent que les enquêtes en ligne sont une bonne distraction en ce climat actuel, et 96 % pensent qu’il est important que les marques comprennent les besoins de leurs consommateurs aujourd’hui plus que jamais.

Dans cet article du magazine ADN, Michael Bendavid, directeur général de Strategic Research explique :

Les gens ont plus de temps disponible pour remplir des questionnaires.

Des études pour faire face à la crise

Par ailleurs, les métiers de la collecte et de l’analyse de données ont un rôle important à jouer dans cette crise.

Les pouvoirs publics et le secteur médical ont besoin de partenaires fiables sur lesquels s’appuyer : pour comprendre les besoins des citoyens et analyser les risques, en particulier pour les plus fragiles ; pour prévoir l’ampleur de la crise économique à venir ; pour identifier des signaux faibles et prendre les bonnes décisions.

Pour exemple, notre partenaire Ipsos partage sur cette page les résultats des dernières études menées sur le Covid-19.

De notre côté, nous avons récemment été sollicités par différents acteurs de la Santé (instituts spécialisés, CHR, …) pour lancer des baromètres en ligne visant à mesurer, par exemple, l’évolution des prescriptions auprès de certains types de patients, ou encore les risques psychosociaux auxquels les médecins généralistes sont confrontés pendant la pandémie.

Comment lancer une étude de grande ampleur rapidement ?

Si vous avez besoin de mettre en place en peu de temps une étude auprès de vos cibles (clients, citoyens, patients, …), nous pouvons vous aider.

À titre d’exemple, en mars 2020, nous avons mené une consultation en ligne auprès de près de 800.000 contacts : nous avons pour cela déployé une infrastructure ad hoc, qui nous a permis de recueillir l’avis de 220.000 personnes en 2 semaines. Une infrastructure suffisamment robuste pour supporter 6.500.000 pages validées, dont la moitié sur les 2 premiers jours !

Nous pouvons déployer en peu de temps une infrastructure sécurisée, en totale conformité avec le RGPD, pour contacter et interroger vos cibles par email ou par SMS, voire via les réseaux sociaux, alors n’hésitez pas à nous parler de vos besoins.

Comment remplacer le face à face par les enquêtes en ligne ?

En ce qui concerne les enquêtes terrain ou les groupes Quali en face à face : il est évident qu’ils ne peuvent être maintenus. Et soyons réalistes : même après la fin de la période de confinement, il faudra du temps avant de retrouver nos anciennes habitudes. Il faut donc tout miser sur les enquêtes en ligne.

Mais comment bouleverser votre manière de travailler ? En expérimentant !

Joachim Bretcha, président d’Esomar, s’exprimait récemment dans cette vidéo :

Cette crise apporte également des opportunités : l’opportunité de s’adapter aux nouvelles technologies, aux nouvelles façons de travailler, aux méthodologies, de développer de nouvelles solutions, de nouveaux partenariats. Explorons-les pour mieux préparer demain !

Pour les instituts d’études qui étaient habitués aux projets terrain, au face à face, c’est donc le moment de réfléchir. Comment décliner vos offres de façon digitale ? Comment proposer des solutions online qui dégradent le moins possible l’expérience des répondants et la qualité des données collectées ?

Chez GIDE, nous pouvons vous aider à réfléchir à ces questions. Voici quelques dispositifs que nous pouvons mettre en place à la demande… parmi d’autres !

Focus groups en ligne

Par exemple, nous pouvons mettre en place à la demande une plateforme de focus groups en ligne. Cet outil web permet de réunir animateur et répondants dans une salle virtuelle, et d’organiser des échanges selon un modèle d’entretien semi-directif.

Contrairement aux solutions de chat et de vidéoconférence classiques, cette solution intègre des fonctionnalités dédiées aux groupes Quali : salle d’attente, guide d’entretien, création de sous-groupes de participants… Le commanditaire de l’étude peut aussi suivre les échanges et interagir avec l’animateur en privé.

 

Capture d’image et de vidéo dans les questionnaires

Pour humaniser vos enquêtes en ligne, avez-vous pensé à la photo et à la vidéo ?

Vous pouvez, depuis un questionnaire Web ou mobile, proposer au répondant de se photographier ou de prendre en photo un produit, une mise en situation.

Vous pouvez aussi lui proposer de répondre à une question ouverte en vidéo, afin de conserver un maximum d’authenticité. Tant qu’il est impossible de questionner vos cibles en face à face, la vidéo est un bon moyen de recueillir des réponses riches et spontanées. Lisez notre article sur les questionnaires vidéo pour en savoir plus.

questionnaire vidéo étude qualitative

Un chatbot pour une enquête conversationnelle

Le chatbot ne remplace pas un humain, mais il a l’avantage de simuler une conversation. Il permet de recueillir des données quantitatives simples, et des verbatims de qualités. C’est le moment où jamais pour tester ce dispositif.

Lisez cet article pour en savoir plus et pour tester notre chatbot.

 

D’autres solutions existent et restent à inventer. Nous sommes disponibles pour vous accompagner dans vos projets, et mettre en place des solutions sur mesure.

Curabitur Aenean nec neque. quis, ipsum